Groupe GCL
Conseil logistique & supply chain

Les opérations à l’ère de la logistique durable

Les opérations à l’ère de la logistique durable

Les opérations à l’ère de la logistique durable


Le développement durable est un concept d’actualité qui a redéfini les priorités des entreprises. Ce sujet est notamment alimenté par le mouvement social de plus en plus fort des consommateurs. Dans cette perspective, de nombreux dirigeants d’entreprises deviennent attentifs à diriger leur gouvernance vers des pratiques vertes et entraînent dans leur décisions les directions opérationnelles des organisations. C’est le cas des directions logistiques, toutes désignées pour faire partie des activités à fort potentiel de développement durable.

Il suffirait donc de décider, de planifier et de mettre en œuvre des actions dans une chaîne logistique en répondant à des critères de développement durable pour tendre vers une meilleure utilisation de ses ressources. C’est pourquoi, il est primordial de bien définir le développement durable dans le contexte de son entreprise avant de fixer un plan d’actions.

Le concept d’économie circulaire

Lorsqu’on pense à l’économie circulaire, on pense à Réduire, Réutiliser, Recycler communément surnommés les 3 R. De ce principe découlent trois objectifs principaux soit :

  1. Revoir le processus afin de réduire la consommation de matière première;
  2. Réutiliser les matériaux;
  3. Procéder à la réingénierie des produits pour augmenter leur durée de vie;

Ces objectifs permettent de réduire l’extraction de ressources en amont et de jeter les produits en aval. Cette logique peut ainsi être appliquée à toutes les fonctions logistiques afin d’aligner les décisions opérationnelles avec les objectifs stratégiques durables.

Achats et approvisionnement

Au niveau des achats, il est important de se questionner sur la provenance des produits achetés. Autant l’aspect environnemental que social est important à considérer lors de ce processus. D’où vient le produit ? A-t-il été fabriqué de façon responsable ? Provient-il d’un environnement de production éthique ? Aurions-nous été en mesure de se procurer ce même produit localement ? Ce sont toutes des questions qui peuvent guider la prise de décision stratégique en ce qui concerne l’approvisionnement de l’entreprise.

L’entrepôt et ses opérations

Le concept d’entrepôt vert est de plus en plus connu dans le monde de la logistique. Que ce soit au travers d’une construction LEED, l’entrepôt d’aujourd’hui se conforme de plus en plus au mouvement social du développement durable. Dans le même ordre d’idée, les opérations de l’entrepôt sont également en changement. L’utilisation d’énergie renouvelable joue un grand rôle sur l’empreinte écologique. De plus, minimiser l’éclairage et optimiser le chauffage influence cette empreinte et permet également de réduire les dépenses reliées aux opérations.

Commerce en ligne

Le commerce en ligne prend de plus en plus d’ampleur sur le marché d’aujourd’hui. Les consommateurs accordent de plus en plus d’importance à ce mode d’achat et aiment bien que le tout soit personnalisé. Il est important pour les entreprises de bien répondre à cette demande tout en étant conscient de l’impact environnemental que cela peut avoir. Une sensibilisation au niveau du suremballage doit être pris en considération par les départements de marketing et des opérations.

Optimisation du transport et des tournées

Le but principal d’une entreprise durable est de réduire les émissions de CO2. On ne doit pas simplement penser aux différents modes de transport tel que le transport ferroviaire, routier, multimodal. Pour y parvenir, plusieurs processus peuvent jouer un rôle d’influenceur. La revue de l’emballage des produits peut permettre d’augmenter la densité, ce qui permet d’optimiser l’utilisation des transports et, du même coup, le facteur de remplissage.

En supplément, l’utilisation d’un logiciel de transport (TMS) vient adhérer au mouvement de développement durable de l’entreprise et favoriser la réduction des coûts de transport. Ce logiciel optimise les tournées de livraison, ce qui permet de réduire considérablement le nombre de kilomètre parcouru, réduisant ainsi les rejets de CO2 et les frais de transport. Il est même possible éventuellement de réduire sa flotte de camion ainsi que le personnel requis pour opérer la fonction transport de l’entreprise grâce aux optimisations réalisées. Finalement, ce logiciel peut favoriser l’amélioration de planification et de l’exécution des opérations afin de diminuer du même coup les réclamations et les retours client.

Les conditions de réussite de l’entreprise durable

Le développement durable favorise ainsi trois grands principes qui, en se combinant, assurent la continuité de l’entreprise :

  1. La recherche de la rentabilité financière (critère économique)
  2. La préservation de la planète (critère environnemental)
  3. Le bien-être des gens (critère social)

La préservation de l’environnement et le bien être des gens sont des objectifs qui se complémente, alors qu’on pourrait croire que celui de la rentabilité financière est le mouton noir du groupe.  Cela dit, la mise en place d’actions liées avec l’idée de développement durable ne signifie pas nécessairement une hausse au niveau des dépenses de l’entreprise. Elle conduit à un changement de perception à l’intérieur et à l’extérieur des organisations, qui exprime ainsi une image innovante, créative et dynamique. Cela peut même constituer un critère privilégié dans la recherche de nouveaux marchés ou de partenariats notamment avec les services publics et gouvernementaux. Finalement, elle permet également aux entreprises de se démarquer auprès des consommateurs finaux dont la sensibilisation à l’environnement grandit de jour en jour.

Retour aux articles